Le karaté

Accueil
Histoire
Styles
Code de conduite
Gichin Funakoshi
20 préceptes
Les techniques du karaté

Katas
Les vidéos des Katas
Kihon
Positions
Bloquages
Coups de poing
Coups de pied
divers relatif au karaté

Calendrier FFK
Résutats FFK
Clubs de karaté Belgique
Examens - Grades
Liens
Citations
Contact

L'histoire du karaté Shotokan.


La voie de Bodhidarma

Bodhidarma, un moine bouddhiste après un long voyage, demanda asile aux moines du monastère de Shaolin, en Chine vers la fin du 5ème siècle début du 6ème après J-C.

Là, il fut surpris par la faiblesse physiques de ses hôtes. Il leur enseigna une gymnastique basée sur l'observation des gestes de combats de différents animaux. Les esprits affûtés par méditations et prières découvrirent l'affutement des corps et lièrent tout : un esprit sain dans un corps sain.

Cette méthode d’entraînement, basée sur la respiration et sur des techniques de combats à poings nus ou avec bâton, se propagera plus tard en Chine sous le nom de Kenpo, littéralement la méthode des poings.


L'ile d'Okinawa

Okinawa est une ile de l'archipel des îles Ryukyu au sud du Japon. Le Japon et la Chine se sont pendant des siècles disputés l'archipel d'Okinawa.

Les habitants de cette île pratiquaient une méthode de combat appelée To-De ou main de Chine, le port d'armes étant interdit par l'envahisseur.

Le To-de étant basé sur des attaques de poings, de pieds mais également avec des objets agraires, finit par donner naissance à la méthode appelée Okinawa-te, le To-de se développera suivant trois styles de base: Shuri-te, Naha-te, et Tomari-te. Qui donneront naissance aux styles actuels le Shotokan par Gichin Funakoshi, le Goju-ryu par Miyagi Chojun , le Shito-ryu par Mabuni Kenwa, le Wado-ryu par Otsuka Hironori.


Anko Itosu

Le karaté entre au programme des écoles primaires, sous l'influence d'Anko Itosu. A partir de katas anciens, il crée les katas Heïans, plus courts, à la difficulté progressive, pour s'adapter à l'enseignement de masse ( on passe d'une relation maître-disciple à une relation maître-élèves ).


Gichin Funakoshi

Gichin Funakoshi est considéré comme le Père du karaté moderne. Importateur du karate-do au Japon et créateur du style Shotokan, il a fait évoluer la forme initiale du karate d'Okinawa.

Il fit une démonstration de karaté au Japon, les personnes présentes furent si impressionnées qu'elles lui demandèrent de rester au Japon pour y enseigner sa technique. Dès le début des années 1920, le karate fut implanté dans les écoles élémentaires japonaises.

En 1922 Funakoshi fonde son propre style, l' Okinawa-te, qui deviendra par la suite Shotokan.


Yoshitaka Funakoshi

Yoshitaka va rabaisser les postures et rendre le Karaté beaucoup plus explosif. Yoshitaka introduisit la notion de kumite. Le ippon kumite s'est étendu au jyu ippon kumite, puis au jyu kumite.


La mort de Funakoshi Sensei

En 1957, Gichin Funakoshi s'éteint et ses élèves en profitent pour organiser les premiers championnats du Japon ( le maître ayant toujours été contre ). A partir de là, de nombreux experts partent à la conquête du monde, le karaté devient universel.



Quelques sources
Actualité du karaté

Stage international JKA à Louvain-la-Neuve 2012
Clubs néerlandophones
Stage International de Louvain-la-neuve
Formation karaté-jitsu
Stage annuel de Louvain la Neuve